Suivez-nous sur

Histoire du chantier

Le site du chantier

En 2005, EDF a étudié plusieurs sites en France pour implanter un terminal méthanier. Dunkerque apparaît alors comme le lieu le plus approprié. En 2006, le Port Autonome de Dunkerque lance un appel à projets. Le groupe EDF candidate et est retenu. Le site du Clipon (Port Ouest) s'avère idéal.

5 critères ont guidé ce choix :

  •  les conditions de sécurité maritime (navigation, manœuvre, amarrage des méthaniers dans le port)
  •  les conditions de sécurité au sol en considérant les risques encourus par les populations et les entreprises à proximité du terminal
  •  l'environnement social et humain avec une évaluation de l'appropriation du site par la population locale ou régionale
  •  l'environnement écologique
  •  les aspects économiques avec la prise en compte des perturbations éventuelles sur l'environnement économique proche (trafic, entreprises...)

Autre atout : le site du Clipon est conforme aux exigences de sécurité nationales et internationales.

Le débat public et ses enjeux

Compte tenu des enjeux économiques et environnementaux liés à la nature du projet, EDF et Dunkerque Port (anciennement Port Autonome de Dunkerque) ont sollicité la Commission Nationale du Débat Public (CNDP) en 2007 pour organiser un débat public.

L'objectif ? S'assurer de la participation du public au processus d'élaboration du projet de terminal méthanier. La protection de la biodiversité, la réduction des émissions atmosphériques ou encore la maîtrise des eaux usées comptent parmi les nombreux engagements pris suite au débat public.

9 réunions
DU DÉBAT PUBLIC ONT ÉTÉ ORGANISÉES PAR LA COMMISSION PARTICULIÈRE DE DÉBAT PUBLIC SUR TOUT LE TERRITOIRE DUNKERQUOIS

Un chantier d'envergure

En 2012, EDF et ses partenaires ont entrepris le deuxième plus important chantier industriel en cours en France.

  •  3 ans d'études
  •  5 ans de travaux
  •  1 Md€ d'investissement (pour le terminal seulement)
  •  plus de 8 500 personnes ont participé à la construction
  •  plus de 11 M d'heures travaillées
  •  190 M€ : estimation des retombées induites pour le territoire

Mesures environnementales

Suite au débat public, Dunkerque LNG et Dunkerque Port se sont engagés à mettre en place des mesures d'accompagnement environnementales pendant toute la durée des travaux et d'exploitation du site.

LA BIODIVERSITÉ PRÉSERVÉE

Le site du Clipon recense des espèces protégées (notamment la sterne naine) qui impliquent de limiter les impacts du terminal sur l'environnement (faune, flore et habitats naturels).
Les maîtres d'ouvrage ont donc décidé de redéfinir le périmètre du terminal en prenant 20 ha sur la mer. 

80%
DE LA BIODIVERSITÉ DU SITE EST PRÉSERVÉE

UN SUIVI ÉCOLOGIQUE MAÎTRISÉ

Le chantier de construction du terminal s'est déroulé en 2 grandes étapes :

  • la construction de la plate-forme et le creusement de la darse par Dunkerque Port
  • la construction des installations du terminal sur cette plate-forme par Dunkerque LNG

Un ensemble de mesures concertées a été adopté par chaque maître d'ouvrage pour limiter les impacts environnementaux de leur chantier respectif. Dunkerque LNG s'est notamment engagé sur le suivi écologique du chantier par un expert et la mise en place d'une clôture de protection autour de la zone de travaux.

Autres démarches écologiques : le contrôle de l'éclairage sur l'avifaune, la dépollution des eaux pluviales ou encore le dépoussiérage de l'air et du sol.

LES MESURES COMPENSATOIRES ENVIRONNEMENTALES

Pour compenser l'impact du projet sur la faune, la flore et les habitats naturels, Dunkerque LNG s'est engagé à aménager une zone d'accueil de 20 ha pour favoriser la reproduction des oiseaux migrateurs ainsi qu'une zone de 4,5 ha réservée à la biodiversité.

En parallèle, le Grand Port Maritime de Dunkerque (GPMD) a entrepris la reconstitution d'habitats et de l'écosystème dunaire aux abords du site et a mis en œuvre une zone de préservation au Clipon Est et une zone de préservation de la biodiversité.

Mesures sociétales

Pêcheurs, kitesurfeurs, promeneurs, observateurs d'oiseaux… Bien qu'interdit au public, le site du Clipon était fortement fréquenté. Le GPMD et Dunkerque LNG se devaient d'apporter une réponse à ces nombreux visiteurs.

Des mesures ont donc été mises en place pour prendre en compte la dimension sociétale de ce site :

  • don d'équipements de sécurité pour le club de kitesurf
  • autorisation d'accès des experts environnementaux au terminal
  • création d'aménagements spécifiques de loisirs
  • installation d'une maison de la nature
  • création d'une aire de baignade biologique

Mesures économiques

LE DISPOSITIF EMPLOI / FORMATION

Dès 2009, Pôle emploi, le Conseil Régional et Entreprendre Ensemble ont travaillé à identifier les métiers du chantier pour repérer la main d'œuvre qualifiée correspondante en local. Ils ont également identifié les formations nécessaires, lancé leur financement et négocié avec les donneurs d'ordre pour qu'ils intègrent des publics en difficulté éloignés de l'emploi dans le personnel recruté. Le dispositif de formations a évolué au fil du chantier, en fonction des besoins des entreprises.

Dans la continuité du dispositif, une réflexion portant sur l'anticipation des fins de contrat du chantier a été initiée par Dunkerque LNG dès fin 2011. Celle-ci a pour objectif de valoriser l'expérience des salariés du chantier et d'assurer le développement des compétences de chacun.

1 362
EMPLOIS CRÉÉS LOCALEMENT D'UNE DURÉE MOYENNE DE 7 MOIS

L'OPTIMISATION DE LA SOUS-TRAITANCE

Dans le cadre du chantier, l'objectif de la CCI Côte d'Opale était d'optimiser les retombées économiques du chantier pour les entreprises de la Côte d'Opale. Elle s'est ainsi placée en véritable « facilitateur » permettant de mettre en relation les contractants avec l'ensemble des entreprises pouvant intervenir sur le chantier. Pour cela, elle a développé un extranet dédié au terminal.
L'objectif : donner à toutes les entreprises des informations complètes sur l'actualité du projet, l'agenda, les opportunités de marché ainsi que des documents pratiques (études, synthèses...).
Les contractants ont également accès à cet extranet et y disposent d'un annuaire des savoir-faire industriels de la Côte d'Opale.

UN ENGAGEMENT EN FAVEUR DE L'EMPLOI

Dunkerque LNG a choisi de s'engager en faveur de l'emploi et de l'insertion professionnelle.
Ainsi, une Gestion Territoriale des Emplois et des Compétences a été initiée dès début 2013. Celle-ci permet une valorisation optimale de l'expérience et des compétences acquises sur le chantier. Un « Visa capacités et compétences du chantier du terminal méthanier » reprenant les savoir-faire, savoir-être et expérience acquis est notamment délivré.

Pour favoriser l'insertion des jeunes, l'initiative « 50 jeunes », financée en totalité par Dunkerque LNG (environ 1,5 M€), s'est concrétisée par la signature d'une convention d'ancrage territorial avec l'Etat en 2014. L'objectif : accueillir 50 jeunes de moins de 26 ans en contrat de professionnalisation pendant une année sur le chantier et leur ouvrir ainsi les portes de diverses entreprises présentes sur le chantier ou sur le dunkerquois.
Pour mener à bien ce dispositif, Dunkerque LNG s'est entouré de ses partenaires habituels : Pôle Emploi et Entreprendre Ensemble notamment.
 

Enfin, une réflexion a été initiée avec le territoire afin de tirer les enseignements du chantier en matière de sous-traitance. Cela se traduit dans les faits par :

  • la définition des facteurs clés de succès pour les entreprises françaises travaillant sur le chantier
  • la définition des difficultés rencontrées par les PME-PMI pour se positionner sur les appels d'offres
  • la proposition d'un appui aux PME-PMI souhaitant se développer dans le secteur de l'oil & gas et du froid
  • la réalisation d'une étude sur les retombées globales du chantier